avec les arts plastiques
conquérir
toute notre largeur humaine

Pour que chacun puisse élaborer et acquérir son langage plastique, « l’Atelier du Geai Bleu » invite petits ou grands, à raison d’une fois par mois, à une séance de projection « Regard sur l’Art » pour aller à la rencontre des artistes d’hier et d’aujourd’hui et d’autres continents, pour apprendre à conduire son regard, pour développer son sens critique et prendre aux œuvres d’art ce qu’elles ont à donner ou à des promenades dans les nombreux musées et sites artistiques, historiques, architecturaux dont bénéficie la ville de Nice et ses environs. Un patrimoine artistique riche à se réapproprier ou à redécouvrir, à explorer comme source d’inspiration…

Aller au Musée, regarder un tableau, une sculpture, une œuvre, c’est chercher une émotion, un moment suspendu, hors du temps, c’est chercher l’éblouissement, l’émerveillement, ce qui touche au cœur, c’est prendre un peu de leur éternité. L’Art nous apprend à regarder les choses au-delà d’elles-mêmes et remet en cause notre vision de tous les jours. « Une œuvre c’est comme un miroir… » Rentrer dans un tableau pour entendre sa musique, ce qu’il a à nous dire… puis à notre tour, dessiner, peindre, modeler, construire, assembler, coller, découper, mettre en forme dans une conception personnelle, expressive, lyrique, abstraite, spontanée, inspirée ou à la manière de et découvrir sa liberté de création, à son rythme, avec ses envies…

avec les techniques

Apprendre en faisant, trouver en faisant, en inventant, en jouant, en explorant, en osant. Découvrir une kyrielle d’outils, approfondir un matériau ou un procédé technique parmi tant d’autres, autant de supports à manipuler, à travailler pour créer dans toutes ses variantes car ce sont les techniques qui déclenchent l’imagination créatrice, avec leurs lois qu’il faut apprivoiser, s’approprier ou détourner. Tout en conciliant rigueur et liberté de création, c’est ce que « l’Atelier du Geai Bleu » propose, en se rappelant cette maxime de Nicolas Boileau, écrivain du XVIIe siècle, « Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage »…

l’atelier des enfants

Butiner, gambader, chemin faisant, du noir au blanc à la couleur aux nuances, du pigment à la matière, du trait à l’empreinte, et ainsi de suite… D’étape en étape, tout un monde à parcourir, à découvrir. Comme à l’exemple d’artistes, explorer une couleur aux multiples évocations, se familiariser avec les nuances, les valeurs, les contrastes qui la mettent en présence, en expression, avec les mélanges pour les retrouver, découvrir que les couleurs peuvent évoquer un état d’âme, explorer les couleurs rencontrées dans les œuvres d’artistes, comment ils les ont utilisées ou détournées, ou encore découvrir leur composition, leur organisation… Et au cours de ces voyages artistiques, créer son « musée imaginaire », sa « malle à trésors »…

À partir d’extraits de films, ou de promenades dans les livres, les enfants vont redécouvrir la nature, sa faune, sa flore, ses beautés, son univers auquel nous appartenons si indispensable à notre survie, et exprimer leurs impressions, leurs émotions avec des pinceaux, du carton, des matériaux de récupération, des bandes plâtrées, des ficelles, du sable, des éléments de la nature… Ou à partir de récits, de contes, de thèmes, d’œuvres d’artistes… Des exemples parmi tant d’autres des propositions faites à « l’Atelier du Geai Bleu »…

« L’art est la plus sublime mission
de l’homme puisque c’est l’exercice
de la pensée qui cherche à comprendre
le monde et à le faire comprendre 
»
Auguste Rodin

l’acte créatif

En contact direct avec la matière, nos mains révèlent leur savoir-faire, leur créativité. Créer c’est vivre dans l’action du faire, du moment présent, donc plus intensément ? C’est se découvrir soi-même et se découvrir aux autres ? C’est accéder au plaisir de faire quelque chose avec ses mains, se poser des questions pour vivre plus loin ? C’est accepter de prendre des risques en s’exposant ? C’est choisir la légèreté et le détachement ? C’est laisser une trace unique, singulière, affirmer qu’on est vivant, prendre conscience de soi à travers les œuvres produites et dans lesquelles se reconnaître ? Exprimer les forces élémentaires, le surgissement de l’être…

l’étude du corps humain

L’étude du corps humain s’impose tout naturellement à « l’Atelier du Geai Bleu ». Le corps sait nos émotions et les garde en mémoire depuis notre naissance. Pouvoir travailler sur le corps et le visage humain, les proportions, les postures, les mouvements, les caractéristiques, les physionomies, les expressions, c’est développer son sens de l’observation, c’est découvrir, acquérir son geste graphique, c’est aussi affirmer sa personnalité dans une interprétation libre et exprimer son ressenti émotionnel… Sans oublier d’apprendre des « grands maîtres » : Michel-Ange, Le Caravage, E. Degas, A. Rodin, P. Gauguin, A. Renoir, H. de Toulouse-Lautrec, A. Maillol, E. Schiele, F. Vallotton, P. Bonnard, F. Bacon, L. Freud, V. Velickovic, Ernest-Pignon-Ernest…

Toutes les œuvres présentées sur cette page et sur l’ensemble du site
ont été réalisées dans le cadre de l’Atelier du Geai Bleu
et exposées avec l’autorisation des auteurs.

Menu